101ème anniversaire de l’Armistice de 1918 (11 novembre 2019)

A l’occasion du 101e anniversaire du 11 novembre 1918 qui a marqué la fin de la Première Guerre mondiale, l’Ambassadeur de France au Liban, M. Bruno Foucher, a présidé une cérémonie devant le monument aux morts de la Résidence des Pins ce lundi matin, en présence des ambassadeurs des nations ex-belligérantes, de représentants de la Finul et de l’armée libanaise, ainsi que d’anciens combattants.

Dans son discours, l’Ambassadeur a salué le civisme et le caractère pacifique du mouvement de contestation qui a débuté le 17 octobre dernier, rendant hommage à l’ensemble des Libanais mobilisés :

Chers collègues ambassadeurs,
Mon général le Représentant du Commandant en Chef de l’Armée libanaise,
Mon Général le Chef d’Etat-Major de la FINUL,
Mesdames et messieurs les représentants consulaires,
Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux de vous accueillir ici, à la Résidence des Pins, pour commémorer ensemble la fin de la première guerre mondiale à laquelle nos nations ont pris part.

Nous avons fait le choix d’organiser cette cérémonie à la Résidence des Pins, dans un format différent des autres années, en raison des circonstances exceptionnelles que vit actuellement le pays.

Le Liban écrit, en effet, aujourd’hui une nouvelle page de son histoire. Nous nous devons de saluer le civisme et le caractère pacifique du mouvement de contestation, qui a débuté le 17 octobre dernier. Nous avons encouragé les autorités à tout faire pour que les manifestants puissent continuer à s’exprimer en toute sécurité. Je suis impressionné par l’engagement très fort de la jeunesse, une jeunesse que l’on disait résignée voire apathique et qui, tous les jours, nous démontre sa volonté de construire un futur meilleur pour son pays. Il importe que les responsables libanais entendent ces espoirs et ces appels. La France espère vivement qu’un nouveau gouvernement verra le jour dans les meilleurs délais afin de prendre des mesures fortes, qui sont nécessaires pour le redressement du pays et attendues, alors qu’il traverse une conjoncture économique particulièrement alarmante.

L’anniversaire de la fin de la Première guerre mondiale que nous célébrons en ce jour résonne tout particulièrement ici. Tout comme les combattants de la Première guerre mondiale, les Libanais sont mobilisés pour faire triompher la justice, la tolérance, le respect de l’autre. Ils veulent un autre Liban, un Liban qui a fait la paix avec sa mémoire, en particulier celle liée à la période de la guerre civile, un Liban démocratique et fier de sa pluralité.

J’en profite pour rappeler qu’aujourd’hui même débute la seconde édition du Forum de Paris sur la paix, que nous avions lancé l’an dernier pour célébrer le Centenaire de l’armistice. Je suis heureux que le Liban, à travers ses représentants officiels mais aussi sa société civile, participe à cet évènement international qui porte sur des questions d’actualité dont la gouvernance et le multilatéralisme.

Mesdames, Messieurs,
Si nous sommes réunis ici ce matin, c’est surtout pour rendre hommage aux 20 millions de morts, civils et militaires, de toutes nos nations. Je voudrais également rendre hommage aux militaires qui sont tombés ici au Liban. Et plus particulièrement, quelques jours après la date anniversaire du terrible attentat du 23 octobre 1983, je voudrais évoquer la mémoire des 241 militaires américains et des 58 parachutistes français tués ce jour-là à Beyrouth.

Their sacrifice will never been forgotten.
Ils sont morts au Liban pour la paix.

En présence de ses camarades, à ma gauche, dans leur tenue de tradition, je souhaite, enfin, saluer la mémoire du brigadier Romain Pointeau, du premier Régiment de Spahis. Il est mort, le 2 novembre dernier, au Mali, dans la lutte que la France et ses alliés mènent contre le terrorisme au Sahel.

Mesdames, Messieurs,
Alliés ou ennemis d’hier, notre présence autour du souvenir de nos morts montre que le sacrifice de nos nations n’a pas été vain : nos soldats sont tombés pour notre paix commune.

Je vous remercie.

Dernière modification : 11/11/2019

Haut de page