Dîner de gala de la Société Française de Bienfaisance

Retrouvez le discours de l’Ambassadeur à l’occasion du désormais traditionnel dîner de gala organisé par et au bénéfice de la Société Française de Bienfaisance.

JPEG

Messieurs les Ministres,
Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs les Conseillers consulaires,
Madame la Présidente de la Société Française de Bienfaisance, Chère Vicky Hakimé,
Mesdames les Membres de la Société Française de Bienfaisance,
Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

Permettez-moi, en premier lieu, de vous souhaiter la bienvenue à la Résidence des Pins, à l’occasion de ce désormais traditionnel dîner de gala organisé par et au bénéfice de la Société Française de Bienfaisance.
Le succès d’un tel évènement ne se dément pas. Il va même croissant, si j’en juge par l’assistance extrêmement nombreuse ici présente. On me chuchote même que les records des années passées auraient été battus et c’est de très bon augure. Je vous en remercie.
Je tiens donc à vous adresser mes chaleureux remerciements pour votre mobilisation à toutes et à tous. Cette mobilisation traduit votre attachement à des valeurs que nous portons toutes et tous, j’en suis convaincu, au quotidien : les valeurs de solidarité, de partage et d’entraide au service des plus vulnérables. Ce sont là des valeurs essentielles qui permettent de donner une traduction concrète au « vivre ensemble », le cœur même notre pacte républicain.
Madame la Présidente, Chère Vicky, la SFB travaille depuis 66 ans au service de nos compatriotes les plus vulnérables. Vous avez su déployer au long des années une palette infinie d’attentions : Secours en argent ou en nature, soins médicaux, soutien aux colonies de vacances, fêtes de Noël et de Pâques organisées au bénéfice des enfants, colis alimentaires distribués aux familles dans le besoin, aides à la rentrée scolaire, voire même, ces dernières années, prise en charge de bourses permettant à nombre de jeunes compatriotes de suivre ici au Liban des études techniques et supérieurs. Sur ce dernier point, je remercie particulièrement l’Université Saint-Joseph pour l’effort important fait à l’égard de vos « petits protégés », comme vous aimez à les appeler, Chère Vicky.
Dans un contexte économique parfois difficile, votre action revêt, dans bien des cas, une dimension quasi-existentielle pour les bénéficiaires.
Cette action s’inscrit par ailleurs, je tiens à le souligner, en toute complémentarité avec l’action du service social du Consulat général de France. Egalement tournée vers les plus vulnérables de notre communauté, celle-ci n’a cessé aussi de croître : bourses scolaires, allocations handicapés, allocations vieillesse, aides à la Caisse des Français de l’Etranger, ou encore de secours occasionnels, la France déploie au Liban l’ensemble des aides dont peuvent bénéficier nos compatriotes à l’étranger. Cette année, le Consulat Général a également décidé de déployer des permanences consulaires dans les villes de province avec l’objectif constant d’être au plus près de nos compatriotes les plus vulnérables et je sais, Chère Vicky, que la SFB a décidé aussi d’accompagner le service social dans cet effort. C’est donc une complémentarité exceptionnelle que je souhaite aussi saluer ici devant vous tous.
Pour faire face, année après année, aux besoins croissants de nos compatriotes, Madame la Présidente, vous-même et votre bureau ne ménagez aucun effort pour rechercher des fonds qui viennent s’additionner au soutien constant apporté par le Ministère des Affaires étrangères. La réception qui nous rassemble ce soir en est bien entendu le meilleur exemple, mais j’ai également en tête la projection cinématographique qui cette année encore, avec le magnifique film le Brio, a produit de beaux résultats. Je sais aussi que nombre d’entre vous, ici présents, ne comptent pas leur soutien à la SFB tout au long de l’année et je les en remercie chaleureusement.
C’est donc aussi grâce à vous toutes et tous que les recettes de la SFB ont connu une augmentation significative au cours des dernières années, vous permettant de hisser votre action, Mesdames de la Société Français de Bienfaisance, à la hauteur de votre ambition. Car de l’ambition, vous en avez incontestablement.
Qu’il me soit permis de voir, Mesdames, dans cette présence nombreuse ici ce soir, la reconnaissance de l’efficacité et du sérieux dont vous vous êtes fait une marque de fabrique. Qu’il me soit permis de voir dans votre présence nombreuse ce soir à la Résidence des Pins, Mesdames et Messieurs, chers amis, la promesse d’un soutien constant à l’action de la Société Française de Bienfaisance.
Je vous redis tous mes remerciements, Mesdames, Chère Vicky, pour la place que vous tenez et continuez de tenir dans notre effort collectif de cohésion et de solidarité au sein de la communauté française du Liban, dans notre effort collectif de donner corps au vivre ensemble.
Demain comme aujourd’hui, vous savez pouvoir compter sur le soutien indéfectible de l’Ambassade de France et du Consulat général. Demain comme aujourd’hui, je sais aussi que vous pourrez compter sur notre soutien à toutes et à tous ici présents.
Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente soirée.

Dernière modification : 02/07/2018

Haut de page