La France et la FINUL

La contribution française à la FINUL

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l’un des principaux pays contributeurs de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), avec près de 900 soldats. Les militaires français au Liban sont déployés dans le cadre de l’opération Daman, nom de la participation française à la FINUL.

La grande majorité arme la Force Commander Reserve (FCR), qui est en mesure d’intervenir très rapidement au profit de tous les contingents déployés sur l’ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701.
Une trentaine de cadres sont affectés à l’état-major de la FINUL, à Naqoura.

La coopération civilo-militaire

Par ailleurs, la France met en œuvre également une coopération civilo-militaire afin de mieux de mieux intégrer le bataillon français de la FINUL dans l’environnement local.

Les actions mises en œuvre contribuent au développement du Sud Liban et offrent des opportunités de transferts d’expertise entre les soldats français et les habitants de la région.

Le bataillon s’est ainsi consacré à des projets de soutien à l’agriculture locale et de protection de l’environnement. Il prend régulièrement part à des évènements caritatifs, à l’instar de la 2ème édition de la course de la solidarité qui s’est tenue entre juillet et août 2015, au profit des familles de militaires français et libanais blessés ou tombés au service de leur pays.

Il organise en outre chaque année depuis 2011 le concours de la francophonie, en partenariat avec l’Institut français. Le concours est destiné aux écoliers situés dans l’aire d’opération du bataillon au Sud Liban. Son objectif premier est de susciter chez ces jeunes élèves l’envie de poursuivre l’apprentissage de la langue française.

Dernière modification : 03/05/2018

Haut de page