Messe annuelle du lundi de Pâques à Bkerké aux intentions de la France (17 avril 2017)

JPEG

L’Ambassadeur de France au Liban, Emmanuel Bonne, et une délégation de l’ambassade ont assisté à la messe annuelle du lundi de Pâques aux intentions de la France, célébrée à Bkerké par le Cardinal Béchara Boutros Raï, Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient de l’Église maronite, en présence notamment du Patriarche honoraire Nasrallah Sfeir.

La messe a été suivie d’un déjeuner au siège du patriarcat, au cours duquel Mgr Raï a exprimé sa reconnaissance aux efforts déployés et aux initiatives entreprises par la France en faveur du Liban.

En réponse, l’Ambassadeur a remercié son hôte pour son accueil et pour le maintien de la tradition de la célébration d’une messe aux intentions de la France, tradition ancienne à laquelle notre pays était attaché.

Il a également mis en avant dans ce cadre la profondeur des liens « indéfectibles » qui unissaient la France et le Liban. A ce titre, la France était engagée aux côtés du Liban pour l’aider notamment à faire face aux lourdes conséquences de la crise syrienne.

Emmanuel Bonne a rappelé l’attachement de la France au modèle de diversité, de pluralisme et de liberté libanais. Le Liban était un pays « plus grand » que lui-même et son expérience pouvait aujourd’hui servir de modèle à nombre de pays.

Saluant le retour progressif à un fonctionnement normal des institutions permis par l’élection d’un président de la République, la désignation d’un Premier ministre et la formation du gouvernement, l’ambassadeur de France a indiqué que l’aboutissement de ce processus impliquait aujourd’hui la tenue des prochaines élections législatives qui permettent une juste représentation de tous, dans un délai raisonnable.

Dernière modification : 15/05/2017

Haut de page