Nom de famille

Procédure de choix ou de changement de nom

La loi n° 2002 -304 du 4 mars 2002 a changé en profondeur le dispositif existant en matière de dévolution du nom. Elle a introduit la notion de nom de famille (nom commun aux enfants d’une même fratrie).

Le régime légal antérieur ne laissait aux parents aucune latitude quant au nom que l’enfant pouvait porter. Selon les règles anciennes de dévolution du nom, l’enfant prenait le nom de celui de ses parents à l’égard duquel sa filiation était établie en premier lieu, et le nom de son père, si sa filiation était établie simultanément à l’égard de l’un et de l’autre.

Depuis le 1er janvier 2005, les parents ont désormais la possibilité de choisir ou de changer le nom de leur enfant par déclaration. Si les parents ne souscrivent pas de déclaration, ce sont les règles anciennes de dévolution du nom qui s’appliquent. En effet, ces déclarations ne sont pas obligatoires.

1. Réglementation en vigueur (enfants nés après le 1er janvier 2005)

Le choix de nom des enfants nés dans les liens du mariage

Pour les enfants nés dans les liens du mariage ou hors des liens du mariage, l’article 311-21 du code civil reconnaît aux parents le droit de choisir le nom de leur premier enfant commun lors de la demande de transcription entre le nom du père, le nom de la mère ou leurs deux noms, dans l’ordre que ceux-ci choisissent et dans la mesure où les deux filiations (père et mère) ont été établies.

Pour l’enfant né hors des liens du mariage, la reconnaissance paternelle devra avoir été souscrite avant la déclaration de naissance. Si elle a été souscrite APRÈS, la déclaration de « choix de nom » n’est plus permise (se référer alors à la rubrique : changement de nom)

Attention  :
- La déclaration de choix de nom est recevable dans un délai maximum de 3 ans après la naissance du premier enfant commun du couple.
- Le nom de famille choisi bénéficiera aux autres enfants communs du couple, il est irrévocable
- Si vous souhaitez que votre premier enfant commun porte un autre nom que celui de son père, vous joindrez à votre demande de transcription de l’acte de naissance de votre enfant, la déclaration de choix de nom.

2. Enfants nés avant le 1er janvier 2005

L’enfant porte le nom du père ou celui du parent qui l’a reconnu en premier lieu.

Le changement de nom des enfants nés hors des liens du mariage

Pour les enfants nés hors des liens du mariage, mineur à la date de la déclaration et dont la filiation paternelle a été établie APRÈS la déclaration de naissance, l’article 311-23 du code civil reconnaît aux parents le droit de changer le nom de ce premier enfant commun.

Attention  :
- Lorsqu’il a déjà été fait application de l’article 311-21 du code civil à l’égard d’un autre enfant commun, la déclaration de changement de nom ne peut avoir d’autre effet que de donner le nom précédemment dévolu ou choisi.
- L’enfant de plus de 13 ans doit consentir au changement de nom

La déclaration de changement de nom doit s’établir par déclaration conjointe devant l’officier de l’état-civil du lieu de résidence de l’enfant au consulat général de France à Beyrouth.

Si vous souhaitez souscrire une déclaration de changement de nom auprès du consulat général, vous joindrez à votre demande de transcription d’acte de naissance, la déclaration de changement de nom.

3. Suppression du double tiret dans les actes d’état civil

Depuis la Loi sur la justice au 21e siècle ( dite Loi J21) parue au Journal officiel du 19 novembre 2016, la compétence en matière de rectification des actes de l’état civil en vue de supprimer le double tiret dans les actes d’état civil détenu par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères est dévolue au Service centrale de l’état civil du Ministère de Europe et des affaires étrangères (SCEC) . Pour les personnes nées en France, la suppression du double tiret est à demander à la mairie du lieu de naissance.

Le nouveau formulaire à compléter par les parents ou par le titulaire de l’acte pour demander la suppression du double tiret est disponible en cliquant sur le lien ci-après :

- Formulaire pour mineurs (a rempli par les parents)

PDF - 8.7 ko
(PDF - 8.7 ko)


- Formulaire pour majeurs (à remplir par les intéressés)

PDF - 7.7 ko
(PDF - 7.7 ko)

La demande, accompagnée des pièces jointes indiquées sur le formulaire, peut être envoyée par les parents ou par le titulaire majeur de l’acte directement au SCEC à l’adresse indiquée sur le formulaire ou remise sous pli au Consulat général adressé au même SCEC.

Dernière modification : 02/10/2018

Haut de page