Réseau des établissements à programmes français au Liban

Le réseau scolaire à programme français du Liban est constitué à la rentrée 2016 de 41établissements : homologués par le Ministère français de l’Education Nationale dont 6 sont conventionnés avec l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE).

Ce réseau accueille, du pré élémentaire à la classe terminale, plus de 58 000 élèves dont 92% sont libanais, avec une répartition des nationalités variable en fonction des établissements.

Les établissements

Le réseau scolaire à programme français se caractérise par sa grande diversité (établissements laïcs/établissements confessionnels ; établissements en réseaux/établissements indépendants…).

Cliquez ici pour la liste complète des établissements

Les établissements homologués conventionnés

Les 6 établissements conventionnés scolarisent 11 796 élèves dont plus de 15% sont français.

De ces six établissements, quatre sont directement gérés par la Mission Laïque Française, un par la Fondation Hariri avec une convention pédagogique le liant à la MLF, et un autre par l’association Présence Protestante Française au Liban (PPFL). Ce sont tous des établissements privés de droit libanais.

Les établissements homologués partenaires

Les établissements partenaires présentent une très grande diversité, riches à la fois de leur histoire et de leur environnement propre.

Tous les établissements du réseau homologué et conventionné préparent aux deux baccalauréats, français et libanais, avec une focalisation variable sur l’un ou l’autre des examens, selon les cas.

Les 35 établissements simplement homologués accueillent à la rentrée 2016, 46 204 élèves dont moins de 5% sont français.

Ces établissements partenaires sont gérés par des particuliers, des associations (dont l’AFLEC, association partenaire de la MLF) ou par des fondations, congrégations et ordres religieux, très nombreux au Liban.

Les dispositifs de formation

Le réseau des établissements homologués bénéficie d’un dispositif de formation initiale et continue, riche de quatre leviers : le Plan Formation continue (P.F.C) de la zone Proche-Orient (Liban, Syrie, Jordanie) ; formations des néo-recrutés ; les interventions/conseil des enseignants chargés de mission de conseil pédagogique ; la FIC (formation initiale complémentaire) ; les groupes de réflexion disciplinaires.

Evolution des effectifs

Les effectifs sont en hausse régulière sur le long terme, avec des variations ponctuelles soumises au contexte géopolitique national et régional (+10% en 5 ans).

Cette orientation générale est due à l’attractivité du système éducatif français, à la reconnaissance internationale du baccalauréat français et à l’appétence pour la langue et la culture françaises intégrées dans une formation ouverte à la dimension internationale (notamment, priorité au plurilinguisme).

Capacités d’accueil

Sur l’ensemble des 41 établissements composant actuellement le réseau, il est difficile de chiffrer une capacité d’accueil maximale.

Globalement, le réseau est en mesure de répondre aux demandes, certains établissements se trouvant à saturation, particulièrement dans le premier degré.
Quelle que soit la nationalité des élèves, il est conseillé de ne pas restreindre ses vœux de scolarisation à un seul établissement ni à seul secteur géographique.

L’offre scolaire

La scolarisation dans le réseau s’organise de la maternelle à la classe de Terminale. Dans le secondaire, les établissements proposent toujours la série S, généralement accompagnée de la série ES, rarement la série L.

Le réseau n’offre pas d’enseignement technologique ou professionnel homologué aux normes françaises.

Les horaires scolaires sont généralement lourds, particulièrement dans l’enseignement secondaire : sauf pour les élèves « dispensés », le poids du double cursus (français et libanais) constitue une forte contrainte, notamment au niveau de la classe de troisième de collège où la réussite au brevet libanais conditionne le passage en seconde pour les élèves libanais.

Baccalauréat

Depuis l’accord culturel signé le 14 octobre 1993, article XIII, les baccalauréats français et libanais sont équivalents et permettent, quelle que soit la nationalité de leurs titulaires, le libre accès aux universités des deux parties ou à leurs examens d’entrée.

Les établissements aménagent la gestion du double cursus, soit dans en deux cursus séparés, soit dans un double cursus intégré.

Orientation

Les établissements homologués respectent rigoureusement les procédures d’orientation du système français – palier d’orientation à chaque fin de cycle avec recours éventuel à la commission d’appel, passage à la demande des parents en cours de cycle.

Information détaillée

Pour toute information détaillée relative aux établissements du réseau du Liban, et notamment à leurs procédures d’inscription, prière de vous référer à leurs sites web.

La rentrée scolaire s’effectue au mois de septembre. La scolarité dans les établissements scolaires à enseignement français est payante.

Inscription scolaire :
Il convient de prendre contact avec les établissements afin d’obtenir un dossier d’inscription. Celui-ci devra être retourné dans les plus bref délais, accompagné des documents nécessaires (bulletin scolaire, avis d’admission en classe supérieure, photos d’identité et, pour les enfants qui étaient scolarisés dans un établissement français à l’étranger : l’exeat).

Etablissements :
41 établissements dispensent un enseignement conforme aux programmes en vigueur en France (30 sont homologués de la petite section de maternelle jusqu’en terminale). Ces établissements ont été homologués par le Ministère de l’Education Nationale français au terme d’une procédure qui garantit qu’ils poursuivent les objectifs pédagogiques et les règles d’organisation en vigueur sur le territoire français.
Par ailleurs, cette homologation implique que tous ces établissements respectent les critères fondamentaux que sont l’ouverture aux enfants de nationalité française résidant hors de France, la préparation aux examens et aux diplômes français dans des conditions équivalentes à celles des établissements de l’enseignement public en France ainsi que la possibilité pour les élèves de passer d’un établissement public ou privé sous contrat en France sans examen d’admission.
Les familles peuvent consulter le site internet de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger) pour tout renseignement sur l’un de ces établissements.
Six de ces établissements - dont quatre appartenant à la Mission Laïque Française (MLF), un appartenant à la présence Protestante Française au Liban (PPFL) et un appartenant à la fondation Hariri - ont passé une convention avec l’AEFE.

Dernière modification : 13/06/2017

Haut de page