Signature de trois conventions entre l’Ambassade de France et l’Armée libanaise

Dans le cadre de la poursuite du plan de coopération renforcée entre les armées française et libanaise, l’Ambassadrice de France au Liban, Mme Anne Grillo, a été reçue ce lundi 22 février par le général de corps d’armée Joseph Aoun, commandant en chef de l’armée libanaise, à l’Etat-Major à Yarzé, où ils ont présidé une cérémonie de signature de trois conventions relatives à la coopération de défense franco-libanaise, en présence d’officiers français et libanais.

JPEG

  1. La première convention porte sur le financement par la France de la construction d’un centre de secours maritime inter-agences, au sein de la base navale de Beyrouth. Ce projet est au cœur de la coopération navale bilatérale qui doit permettre au Liban de se doter d’une marine robuste, capable d’exercer sa pleine souveraineté sur ses eaux territoriales et de porter secours aux embarcations de migrants en détresse.
  2. La deuxième convention prévoit de financer la construction d’un centre de formation militaire cynotechnique. Ce soutien s’inscrit dans le développement des capacités cynophiles de l’armée libanaise que la France mène depuis 2017 avec pour double objectif de consolider sa capacité à la détection d’explosifs dans le cadre de la lutte anti-terroriste, et de développer l’Ecole Régionale de Déminage Humanitaire au Liban.
  3. La troisième convention porte sur la cession à titre gracieux d’équipements pour le combat en montagne. L’objectif est de renforcer l’aptitude de l’armée libanaise à combattre dans ce domaine exigeant et rude.

La signature de ces trois conventions illustre l’attachement de la France au développement de la coopération de défense entre les deux pays. Depuis 2017, la France a livré pour près de 60 millions d’euros d’équipements aux unités militaires libanaises. Elle a formé plusieurs centaines de cadres militaires libanais en France et au Liban. Elle a développé en particulier depuis deux ans la coopération dans le domaine de la lutte antiterroriste et la sécurité maritime.

Dernière modification : 22/02/2021

Haut de page