Soutien de la France au Liban face à la crise syrienne

L’Ambassadeur de France au Liban, M. Bruno Foucher, s’est rendu dans la Békaa le lundi 5 février 2018 pour signer la reconduction de deux projets financés par l’Agence française de Développement (AFD)

L’Ambassadeur de France au Liban, M. Bruno Foucher, s’est rendu dans la Békaa ce lundi 5 février 2018 pour signer la reconduction de deux projets financés par l’Agence française de Développement (AFD)

JPEG

Un projet de 1,9 millions d’euros avec l’ONG Amel : « Amélioration de la santé, outils de prévention des tensions ». Depuis son démarrage en 2016, le projet a permis :

  1. l’amélioration de l’accès à la santé des populations vulnérables grâce au déploiement d’unités mobiles et aux centres communautaires d’Amel
  2. la sensibilisation des plus vulnérables en lien avec la santé et la gestion de conflits
  3. la formation d’employés de la santé, pour les aider à mieux appréhender les conflits.

La seconde phase permettra de poursuivre ces réalisations et intégrera un nouveau volet, de protection à destination des enfants à la rue.

JPEG

Un projet de 1,5 millions d’euros avec l’ONG arcenciel : « Protection sociale au sein des municipalités ». Depuis son démarrage en 2016, le projet a permis :

  1. la formation de travailleurs communautaires pour identifier les plus vulnérables
  2. l’amélioration de l’accès aux services sociaux et de santé des plus vulnérables à travers notamment des consultations ou des formations professionnelles
  3. l’amélioration de leur bien-être par le déploiement d’activités psychosociales, sportives et éducatives, en particulier à destination des jeunes.

La seconde phase du projet permettra notamment de renforcer le volet « jeunesse » du projet et de travailler avec de nouvelles municipalités.

La France est mobilisée en faveur des réfugiés et des populations hôtes depuis le déclenchement de la crise syrienne. La réponse française aux conséquences de la crise s’incarne notamment par « l’initiative SAWA » (financée par la taxe sur les transactions financières française). Le Liban est aujourd’hui le premier récipiendaire de l’aide française dans la région.

Dernière modification : 06/02/2018

Haut de page