Visite de l’Ecole Régionale de Déminage Humanitaire au Liban

L’ERDH, dont l’ouverture est prévue à l’automne 2017, pourra recevoir jusqu’à une quarantaine de stagiaires, civils et militaires, originaires du Proche et Moyen-Orient.

Le 15 mai 2017, à Hamana (région du Mont-Liban), le colonel Pierre Marie-Jeanne, membre de la Direction de la Coopération de Sécurité et de Défense du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, a visité le site de la future Ecole Régionale de Déminage Humanitaire au Liban (ERDHL). Il était accompagné de l’Attaché de Défense près l’ambassade de France au Liban, le colonel Christian Herrou.

Ce déplacement a permis de faire le point, avec l’encadrement de l’ERDHL, sur l’avancement de la réhabilitation des futurs locaux de l’Ecole. Ce projet a été initié et est suivi activement par la France depuis son début.

Ils ont ensuite accueilli, en compagnie du général Ziad Nasr, directeur du Centre Libanais d’Action contre les Mines (CLAM), et de l’encadrement de l’école, une délégation du Mine Action Support Group (MASG), alors en tournée au Liban. Cette délégation de haut niveau comprenait notamment l’ambassadeur italien Inigo Lambertini, adjoint de la mission permanente italienne à l’ONU, et madame Agnès Marcaillou, directrice de l’United Nation Mine Action Service (UNMAS).

L’ERDH, dont l’ouverture est prévue à l’automne 2017, pourra recevoir jusqu’à une quarantaine de stagiaires, civils et militaires, originaires du Proche et Moyen-Orient, qui seront notamment formés aux problèmes du déminage humanitaire. Les cours y seront dispensés en arabe et, le cas échéant, en français et en anglais.

Dernière modification : 23/05/2017

Haut de page